Select Page

Ambassadeur

 

Steve Zacchia c’est…

trois participations aux 24 Heures du Mans.

En 2003, en catégorie GTS avec une Chrysler Viper GTS-R (plus jeune Suisse jamais engagé dans cette compétition), en 2008 catégorie LMP2 avec une Lola Judd Speedy Racing et en 2011 en catégorie LMP1 avec la Oreca 01-Swiss HyTech du team Hope Racing.

Une saison en Carrera Cup France et une majorité de sa carrière en endurance, notamment avec la Ferrari 500 Maranello Larbre Compétition, mais aussi en Chrysler Viper avec David Hallyday et Philippe Alliot. En 2004, il remporte le championnat LMES GTS au volant de la Ferrari 550 Maranello avec Pedro Lamy et Christophe Bouchut. Il participe ensuite, à plusieurs championnat. En FIA GT3 avec une Dodge VIPER GTS-R du team Racing Logistics, en FIA LMS avec une Aston Martin DBR9 Larbre Compétition ou encore avec une Lola Coupé/Judd LMP2 Speedy Racing Team Sebah.

Il est engagé aujourd’hui par plusieurs partenaires pour des essais privés en proto ou quelques courses historiques, notamment par un collectionneur américain de Ferrari de course.

…et ambassadeur « Double-Vé »…

Les protos en voyage

Entre janvier et mai 2018, les trois protos se sont pas mal baladés.

Outre les promenades dans la région neuchâteloise, les protos ont visité le salon de l’auto de Genève, sont allé dans le Jura voir des copines, ont vu les plages de Miami, les buildings de Dubaï, le circuit du Castellet dans le Sud de la France et celui du RedBullRing en Autriche, les plages du Nord de la France, le Musée Hergé à Bruxelles en Belgique et j’en passe…

Genèse du projet

Novembre 2017, dans le cadre de mon blog 9h11.ch, je rencontre Monsieur Alain Schneider, patron des montres Schneider and Co. Séduit par son savoir-faire, la qualité et l’originalité de ses pièces, je lui demande s’il pourrait être intéressé à me fournir des composants pour que je puisse produire mes propres montres. Sans hésiter, il me répond positivement. C’est là que l’histoire commence…

Il me faut maintenant trouver les autres partenaires capables de me fournir des composants de qualité en très petites séries…

Je commande rapidement trois premiers kits à Monsieur Schneider et pars en chasse aux fournisseurs.

Pour le design, j’ai déjà quelques dessins sous le code, dont les chiffres et les index du cadran qui m’avaient été fait il y a quatre ans en arrière par un ami designer à Genève. C’est donc lui qui prendra la suite pour finaliser le dessin et les fichiers permettant de réaliser le cadran.

Janvier 2018, je suis de retour au Locle pour prendre possession de ces trois kits, qui me serviront de protos. Je commande sur internet trois jeux d’aiguilles d’une qualité très aléatoire et imprime mes cadrans sur du papier photo, histoire d’avoir quelque chose à présenter en attendant les fournitures définitives.

Côté cadran, je me suis approché de Comblémine, cadranier haut de gamme à deux pas de chez moi. Après quelques rendez-vous avec Monsieur Beuchat, directeur de Comblémine, j’ai toutes les infos nécessaires à l’élaboration des cadrans.

Mars 2018, J’ai rendez-vous avec Monsieur Buliard, directeur de LaPratique pour définition et commande des aiguilles.

Mars 2018, Toutes les données en main, je retourne à Saint-Sulpice chez Comblémine pour la commande des cadrans et des outillages.

Mai 2018, Réception de tous les composants, assemblage et premières livraison… l’histoire est en marche.

en_GB
fr_FR en_GB